LETTRE OUVERTE À RAËL

4ÈME LETTRE OUVERTE

 An english version will follow
Seguira una vercion espanola

CE QUI TE MOTIVAIT : LE FRIC ET COMMENT Y ARRIVER

CONTENU
1 Tu mettais toi-même la main dans le sac à l’occasion de transferts internationaux
2 Demande gouvernementale de reconnaissance d’un délit d’exploitation
3 La fin du monde

4 Conclusión irrevocable

Bonjour Claude.
J’espère que tu vas bien.
Voici ma quatrième lettre ouverte ; c’est la plus importante. J’ai maintenant décidé d’aller plus loin pour dire la vérité à propos de ton subterfuge financier.
Après avoir plagié Nietzche sur deux orientations philosophiques à partir des phrases suivantes : “On devient ce que l’on est” et “Ce qui ne te tue pas, te renforce“.
Et après avoir plagié plusieurs auteurs dont Jean Sendy, tu t’es acharné à trouver des moyens efficaces de mettre de l’argent dans tes poches ; et à chercher la technique idéale pour récupérer ce que ces moyens allaient te rapporter. Tu as particulièrement agi ainsi pour éviter de remplir tes obligations fiscales.

1 Tu mettais toi-même la main dans le sac à l’occasion de transferts internationaux
Partout où tu faisais de longs séjours, là où ton mouvement te paraissait être en vitesse de croisière, tu tirais profit des transferts d’argent dans le pays de ta visite, d’un premier compte de banque à un deuxième compte pour sortir, entre les deux, de l’argent pour ne pas avoir à payer tes impôts. Cela supposait qu’il y avait deux comptes de banque. Le deuxième compte faisant foi d’une comptabilité correcte et montrable.
Et quand le ou la préposé(e) à la comptabilité de ton mouvement dans ce pays n’était pas disponible, tu allais toi-même cueillir les sommes à la banque. Ce qui était au départ une assurance de subsistance, est devenu « ta poule aux œufs d’or ».
Par exemple et pour être concret, le responsable de la comptabilité du pays d’origine envoyait par traite bancaire les revenus de vente de tes magasins de médailles (livres, médaillons, CD et bien d’autres choses). L’argent envoyé devait être déposé dans un compte. Mais chaque fois, une partie de la traite bancaire était soustraite avant dépôt dans le but de te la faire remettre, en main propre ou par une personne interposée que tu as nommée à cet effet, dans plus d’un pays, en lui cachant ton objectif.

Des voyages lucratifs
Te mettre en situation de récolter en dehors du pays où tu devrais être imposable, était la vraie raison de tes voyages. Tu avais trouvé le moyen de te retrouver entre les craques du système bancaire international avec la bienfaisance et aveugle complaisance des banques impliquées : des transferts qui aux yeux des banques se faisaient entre les paliers national et international de ton mouvement, et dont elles ne savaient pas que l’argent allait être transféré, 4 fois par année, dans un deuxième compte où tu prendrais ta cote avant le transfert. Tout cela se passait au nom du faux principe que cet argent parvenait de ta tirelire personnelle de Guide des guides, un principe que j’ai explicitée dans mon site Internet depuis 4 ans et demi maintenant.
Il ne te servira à rien de chercher à faire percevoir les choses autrement : j’en détiens la preuve. Comme tu as cherché à le faire depuis janvier 2008 à propos de tes mensonges, tu vas essayer de faire croire à tes fans que tu as raison sans aller en Cour cependant car tu penses qu’il y a un véritable danger de perdre ta cause.
Pour te faire passer pour un chef spirituel international, tu as inventé une rencontre avec un extraterrestre qui se sera donné la crédibilité nécessaire à pouvoir passer pour le protecteur personnel des fonds de son mouvement, un insoupçonnable incorruptible pouvant alors se permettre de mettre des gains dans ses poches. C’est à ce résultat que tu es arrivé.

Des complices condescendants
Pour réussir ce coup, tu as eu besoin de complices condescendants. Certains de tes guides savaient donc et plusieurs autres s’en doutaient et acceptaient complaisamment de t’aider à t’enrichir. Ils le faisaient selon le principe que toi aussi tu avais le droit de t’enrichir, comme tu le leur avais enseigné avec grand intérêt.
Je t’avais amené à prononcer mon excommunication en 2005 parce que j’avais décelé que ton mouvement était devenu une trop grande affaire de fric. Cela est maintenant devenu une certitude absolue.

2 Demande de reconnaissance d’un délit d’exploitation
Je travaille à faire reconnaître par le gouvernement le délit de l’exploitation de la spiritualité humaine. Domaine dans lequel tu t’es illustré. Sachant qu’il est impossible d’espérer qu’une loi soit votée pour s’appliquer à un individu spécifiquement, et donc à toi en l’occurrence, je vais envoyer bientôt au ministre de la justice responsable du Code criminel, une suggestion de mon cru.

Un modèle de délit
Je crois que le mensonge est à l’origine de toutes entreprises de gourous mal intentionnés visant à mettre de l’argent dans leurs poches, contrairement à tous les vrais gurus. Cela crée donc une catégorie de délit. Et cela fait de ton expérience un modèle sur lequel on peut appuyer une loi créant un délit.

3 La fin du monde
Nous en sommes au point où ta version d’une catastrophe justifierait l’intervention d’extraterrestres venant sauver tes adeptes, comme tu leur en as laissé croire la possibilité. Où en es-tu rendu dans ta réservation d’un vaisseau spatial ? Ou serait-ce plutôt que le 13 décembre 2012, on est arrivé à la fin… de ton monde surréaliste? 39 années après le commencement de ta vie de mensonge et d’imposteur?

4 Irrévocable conclusion
Comme je l’explique plus largement dans la conclusion du chapitre intitulé Sa tirelire personnelle, tu as, grâce à une longue planification personnelle, avec des corrections en cours de route, donné des objectifs à la Fondation raélienne comme si celle-ci était une fondation vorilhonnienne. Et finalement tu as récolté les fruits que tu attendais de cette planification, en utilisant les techniques de transfert bancaires internationales pour mettre toi-même la main dans le sac raélien.

Roland Dussault, le 13 décembre 2012

ENGLISH FORTH OPEN LETTER TO RAEL

WHAT WAS YOUR MOTIVATION?

THE MONEY AND HOW TO REACH IT

Content
1 Your hand “in the money bag” at the occasion of money transfers.
2 Request for recognition of an offense
3 The end of the world

4 Irevocable conclusion

Hello Claude
I hope you’re well.

There is my fourth open letter. It is the most important. I have come to the decision to tell the whole truth about your financial subterfuge.

1 Your hand “in the money bag” at the occasion of international transfers of money
Each time you spent a long time somewhere in a country you visited, where your movement was in cruising speed (understand: many followers), you took personal advantage of the circulation of money between two countries, from a first bank account to a second one, for taking a percentage of this money, while the transfer from your country of imposition (taxation) to another one. It gave to you each time the potential to remove yourself from having to pay your personal income. This operation was supposing there were two bank accounts, the last one being correct and showable.
And when the purposed accountant was not available to do it when you requested it to be done, you were going to do it yourself: you went yourself to take the money to the bank. What was at the beginning an insurance to give a prophet a subsistence, became the “golden eggs hen” (AN: as we say in French Canada), that was your project.
By example and for being concrete, the responsible for the accounting in Montréal sent by the mean of a treaty, the revenues of the movement sales (books, medals, yourself statue, and many other things.) The whole money sent should become a deposit in an account in the country you visited. But each time, a part of the money was subtracted before the deposited in the aim to put you back a part directly in your hands or by the way of an interposed person you named to do it without to say its aim.
 

Enriched travels
The true reason of your travels: to place yourself outside of your country imposition, and to be in a situation to harvest money secretly. You have found the means to be “in the cracks of the system” with the blind banks complacency. By the means of transfers who would seem to be between a national part of your movement and the international one. Not between you and your movement. The banks ignored that the money would be transferred again in a second account, 4 times a year, while outgoings would be done just before the transfer in the second account, where you’ll take your quote on the sums. All that past in the name of a false principle that this money was your Guide of guides personal piggy bank money, as I made explicit in my Internet site for four years and half now.
It wouldn’t serve no purpose for you to try and make this appear to be a false theory. I have all the proof to demonstrate that it is true. As you did since my site beginning in January of 2008 about your lies, you will try to make believe your followers you are right without going to court however because you think there is a true danger to lose your case.
To make you pass for an international spiritual chief, you have invented an extraterrestrial encounter to give yourself the credibility you needed to be able to pass for the personal protector of your movement funds and to be above suspicion. And to be perceived as an incorruptible person, a perception that permitted you to put your movement gains in your pockets. You arrived at this result that was your initial aim.

With accomplices
To succeed with this, you needed accomplices, some of your assistants knew. And many others doubted it. They accepted with complacency to go on to help enriching yourself. They did it according to the principle that you are right too to enrich yourself, with what you taught them with great interest.
I had brought you to pronounce my excommunication in 2005 because I had detected that your movement had become too important deal for cash. This has now become a certainty.

2 Request for recognition of an offense
I work to obtain the recognition by the government the offense of the exploitation of human spirituality. Domain on witch you illustrated yourself. Knowing that it is impossible that we could wait for a law having an application on a specific person, as it could be for you, I’ll send soon to the justice Ministry, responsible for criminal code of Canada, a personal suggestion.
A specific model of offense
I believe that lying is at the beginning of all ill-intentioned “guru” enterprises having the aim to put money in their pocket, contrary to the true one. This could give on a category of an offense. And your own experience offers a model on what could be applied a particular offense.
Having any projects of writings about you and politics, I will be less longer. When sent, my verbatim of suggestion will appear on my site.

3 The end of the world
We are at the point where your version of a disaster should demand the intervention of extraterrestrials that you have announced from saving your followers, as you left them believing of the possibility. Where are you to make the reservation of a spaceship? Or, is there rather we have come on… the thirteen of December 2012, the end of… your surrealistic world? 39 years after the beginning of your life of lier and imposter?

Irrevocable conclusion
As I explained more widely in the conclusion of the chapter entitled Sa tirelire personnelle (personal piggybank), with long personal planning, and with corrections along the way, you had given objectives to the Raelian Foundation as if it were a vorilhonnian foundation. And finally you have harvested the fruits that you were waiting for this planning, by using international bank transfer techniques to get yourself in the Raelian bag.

Roland Dussault, the 13th December of 2012

ESPAÑOL - 4 ª CARTA ABIERTA


CONTENIDO
1 Te pones en la bolsa de mano con motivo de las transferencias internacionales
2 Solicitud de reconocimiento de una responsabilidad civil de explotación
3 El fin del mundo

4 Conclusión irrevocable

¿SUS MOTIVACIONES? EL FRIC Y COMO OBTENER LO

Hola Claude.
Espero que estas bien
Después de copiar Nietzsche en dos orientaciones filosóficas con las frases que ibas repetir: “Te conviertes en lo que eres” y “Lo que no te mata, te fortalece”, tú que estás sentado a buscar todos los medios para poner dinero en los bolsillos (que te toco); y tratar de recuperar la técnica que estos medios se informó, cómo trató de evitar todas las obligaciones fiscales. Este es el tema de mi carta abierta cuarto.

Esta mi tercera carta abierta, que es el más importante, ahora he decidido contar toda la verdad sobre su subterfugio financiero.

1 Pone usted su mano en la bolsa con motivo de las transferencias internacionales

Dondequiera que eran largas estancias, donde el movimiento fue de crucero, le sacó las remesas de utilidades en el país de su visita, una primera cuenta bancaria a una cuenta de segundos de conseguir entre los dos, el dinero para no tener que pagar impuestos. Esto significaba que había dos cuentas bancarias.

Y cuando el asistente de contabilidad o (e) de su movimiento en este país no estaba disponible, usted elegiría en el banco. Lo que comenzó como un seguro de vida, se ha convertido en “la gallina de los huevos de oro”.

Por ejemplo, y para ser más específicos, el jefe de la contabilidad enviado por los ingresos bancarios de medalla tiendas (libros, medallas, y muchas otras cosas). Las remesas deben ser depositadas en una cuenta. Pero cada vez que una parte del banco se resta antes de la deposición con el fin de volver a usted, en persona o por poder haber designado al efecto, más de un país, sin antes decirle a su objetivo.

Viajes lucrativos
Ponga usted en condiciones de recoger fuera del país en el que debe ser gravada, fue el verdadero motiva de sus viajes. Se había encontrado una manera de encontrar entre las grietas del sistema bancario internacional con organizaciones benéficas y la complacencia ciega de los bancos involucrados: las transferencias a los bancos que se hicieron entre los niveles nacional y internacional de su movimiento, y no sabía que el dinero sería transferido, cuatro veces por anos, a una segunda cuenta en la que se encargará de llevar a su lado en el importe transferido. Todo esto sucedió en el nombre del falso principio de que el dinero en su alcance logró guías personales de guía que he explicado en mi sitio web desde hace 4 años y medio ahora.

Será inútil tratar de percibir las cosas de manera diferente: Tengo pruebas. Como he tratado de hacer desde enero de 2008 acerca de sus mentiras, que está tratando de convencer a sus seguidores de que tiene usted razón sin ir a la corte, sin embargo, porque le parece que es un peligro real de perder su caso.

Para hacerte ver como un líder espiritual internacional, que ha inventado un encuentro con un extraterrestre que se le dará la credibilidad necesaria para ser capaz de pasar sobre el fondo de protección personal de su movimiento una sospecha incorruptible entonces puede darse el lujo de ganancias en sus bolsillos. Este es el resultado de que hayas venido.

Cómplices condescendientes
Para pasar el tiempo, se necesitaba cómplices condescendientes. Algunos de sus guías, por lo que sabía varios otros dudó y aceptó complacientemente para ayudarle a hacerse rico. Se basaban en el principio de que usted también tiene el derecho de hacerse rico, ya que les había enseñado con gran interés.

Yo había traído a pronunciar mi excomunión en 2005 porque había detectado que su movimiento se había convertido en demasiado importante acuerdo por dinero en efectivo. Esto ha convertido en una certeza.

2 Solicitud de reconocimiento de una responsabilidad civil de explotación

Yo trabajo para ser reconocido por el gobierno de un delito de explotación de la espiritualidad humana. Área en la que se muestran. Sabiendo que es imposible esperar que se promulgue legislación para aplicar a un individuo específico, y por lo tanto en este caso, pronto voy a enviar al Ministro de Justicia a cargo de Código Penal, una sugerencia el mío.

Un modelo de la delincuencia
Creo que la mentira es el origen de todos los gurús de las empresas malintencionadas para poner dinero en los bolsillos, a diferencia del todo cierto. Esto crea una categoría de delito. Y eso hace que su experiencia de un modelo que puede apoyar una ley que crea un delito.

3 El fin del mundo

Estamos en el punto en que su versión de una catástrofe justifica la intervención de los extranjeros que vienen a salvar a sus seguidores como se les ha hecho creer en su posibilidad. ¿Dónde has hecho la reserva en una nave espacial? ¿O es que llegamos al final de su… surreal mundo, el 13 de diciembre de 2012? 39 años despuès el comienzo de tu vida de mentiroso y de impostor.

4 Conclusión irrevocable
Como lo he explicado más ampliamente en la conclusión del capítulo Sa tirelire personnelle (alcancia personal), has haciendo una planificación personal y correcciones en el camino, para dar objetivos a la Fundación raeliana como si se tratara de una Fundación de personnal propriedad. Y por último has cosechado los frutos que estaban espera de esta planificación, mediante técnicas de transferios entre las bancos sobre el plano internacional, para traer a ti los frutos de las recetas raelianas.

Roland Dussault, en el 13 de déciembre 2012


2 ième lettre ouverte

MENSONGES. MAGOUILLES 1 ? ET « PEDOPHILIE INCESTUEUSE » !

2ième LETTRE OUVERTE  À CLAUDE VORILHON ALIAS RAEL

SOMMAIRE DE LA DEUXIÈME LETTRE OUVERTE : 1. Un rappel du sens de mes lettres ouvertes 2. Tes proches liront et tireront des conclusions 3. Une question surprenante de ta part et son contexte 4. Des documents jamais vus 5. Des grosses, des moyennes et des petites dépenses sans rapport annuel 6. Une FR confidentielle et transmutée 7. Autre recherche de luxueux confort ? 8. Des sommes forfaitaires 9. L’administrateur unique, disais-tu 10. Les bilans cachés 11. Autre question à propos de l’ambassade constamment retardée et du retour de mon argent12. Le prophète de l’ère du Verseau et Le point après les mots « porte des Poissons » 13. Des citations récupérées sans le dire 14. Ta porte des Poissons vs la religion raélienne 15. Le « prédateur sexuel » 16. Le prétendu maitraya 17. Le sauvetage des raéliens et des justes 18. L’enrichissement d’un prophète 19. Ma démission 20. Ton habituel harcèlement de ceux qui voient un peu trop tes mensonges 21. Une « incestueuse pédophilie raélienne » 22. Tes membres 23. Vaine politique de diversion de la part des évêques raéliens 24. Ta fuite dans le Japon sécuritaire

Bonjour Raël. J’espère pour toi que tu te portes bien et que tes nuits sont « restaurantes ». Les prochaines pourraient l’être moins. Quant à moi, ma convalescence se passe bien. Elle me laisse tout le temps dont j’ai besoin pour en finir avec tes mensonges. Et avec le temps et l’argent que tu m’as dérobés pendant 19 années sous une fausse représentation.

1 Magouilles : cuisine, fricotage, grenouillage, intrigues, malversations, manigances, manipulations, manœuvres, tripatouillage, tripotage. Synonymes tirés de SensAgent, sur Internet. N’importe lequel de ces mots aurait pu être utilisé ici.

Je me permets de te faire parvenir une seconde lettre ouverte, la première t’ayant été envoyée en janvier 2008 à l’occasion du lancement de mon blogue intitulée, L’imposture de Raël  , comme tu le sais très bien, et un complément qui s’est ajoutée au titre par logique :  « et l’escroquerie qui en découle »   « Ah non, pas encore une autre », diront tes fans qui la liront ensuite en cachette. Mais tu leur auras dit comme pour la première: « ne lisez pas ça, ça n’en vaut pas la peine. » Certains d’entre eux par contre, en arriveront à une autre conclusion. Parce qu’ils vont se souvenir de ce qu’ils ont enfoui au fond d’eux-mêmes. Comme tu le dis très bien : ça va remonter à la surface.

1. La première lettre ne t’a curieusement rien inspiré ?

Si la première lettre ouverte visait principalement à te mettre en garde à propos de la cane de vers que tu aurais pu ouvrir en prenant action contre moi - elle t’a donc inspiré une saine crainte -, la seconde visera à te rappeler certains de tes principaux mensonges tels que mon blogue les fait ressortir d’une manière très détaillée et à évoquer de possibles magouilles, compte tenu de la nature avantageusement rémunératrice du petit commerce que tu as édifié grâce à ces mensonges. Tu n’as encore rien trouvé à redire à ce blogue, accessible au monde entier (je le sais à cause des nombreux courriels reçus de partout). Et on comprend pourquoi.

2. Tes proches liront

Tu ne pourras plus te taire sans en devenir suspect. Cette nouvelle lettre est évidemment intégrée à mon blogue déjà vieux de 3 ans et demi. Il y sera beaucoup question d’argent. Mais aussi de tes vices et mauvaises influences. Ce blogue qui n’avait pour raison d’être que de prévenir d’une « possible intoxication de ta part » des gens tentés par ta prétendue révélation, a à ma surprise finalement atteint certains de tes fans. Et pas des moindres. Un ancien guide américain, un ancien guide Neo-Zélandais et d’autres que tu avais nommés. Il y a donc… une limite à l’aliénation que tu engendres. Il faut être patient. Il y en aura d’autres. La traduction de Google a de ces effets…

Comme moi-même qui ne t’obéissais pas quand tu disais : « Ne lisez pas ça, ça n’en vaut pas la peine », certains de tes fidèles qui n’aiment pas se faire imposer une façon de penser, une pensée unique, vont quand même voir et lisent « le fruit défendu ». Ils découvrent alors que tu as tenté de les manipuler. Ce qui n’est pas bon pour ta crédibilité à long terme et pour ton autorité…

Cette deuxième lettre ouverte te pose beaucoup de questions qui abordent surtout la situation de l’argent dans ton organisation, l’argent qui est le parent pauvre des critiques qui ont surgi depuis 1973… faute d’information adéquate, car trop parcimonieusement livrée de la part de ton organisation qui ne voit pas ton petit jeu.

3. Une question surprenante de ta part

Allons-y. Par exemple, pour commencer cette seconde lettre avec tout le sérieux qu’il faut sur le fond, une première question qui en entraînera bien d’autres: durant les quelques mois des préparatifs de clonage planifiés pour durer 5 ans tel que dit aux stages qui ont mené à l’annonce du bébé cloné Ève, pourquoi m’as-tu fait demander par Marc R., alors que j’étais le responsable des Affaires légales de l’Église raélienne, le sens financier de l’expression « le Guide des guides » qui désigne la fonction de chef dans ton organisation, dans ton deuxième livre, eu égard à une « dime » de 1% du salaire annuel à payer par les membres pour assurer la subsistance du Guide des guides, actuel et des Guides des guides successifs, puisque tu es un mortel comme nous et que tu as formellement évoqué ton remplacement. Tu devais pourtant savoir ce que tu visais à dire, puisque cette expression est née dans l’imaginaire de ton puissant cerveau ! Ce qui est clair dans la réalité de tous ceux qui, sans se dire « bof », se préoccupent des administrations publiques, c’est que les titres distinguent les personnes des fonctions, comme je te l’ai appris. Dois-je comprendre que cela te provoqua une immense prise de conscience ? Une prise de conscience d’un impact insoupçonné sur les finances de ton organisation, de la Fondation raélienne (FR) particulièrement ? Peut-être cherchais-tu alors à vérifier si l’argent avait pu être utilisé à une fin ou des fins pour laquelle ou lesquelles il n’aurait jamais dû être dépensé, cet argent. Ou serait-ce plutôt que tu cherchais à vérifier comment faire disparaître un bilan qui ne se pouvait pas au regard des statuts ? Ou à maquiller une utilisation particulière de cet argent selon une mauvaise habitude prise depuis l’avènement de ton organisation ? Est-ce cela qui t’inquiétait quand tu m’as fait poser la question par Marc ?

Peut-être voulais-tu vérifier s’il était possible d’utiliser cet argent à une cause alors sans disponibilités financières !

Mais une question a absolument besoin d’une réponse : pourquoi Marc R. a-t-il insisté pour avoir une réponse essentiellement orale et discrète ?

Toujours est-il qu’en juillet 2001, le 6 juillet précisément, tu as rendu la FR secrète et transmutée, selon un document sûr et officiel obtenu d’un office du Lichtenstein. Sachant que « transmutée » veut absolument dire que tu avais le loisir d’en changer les objets 2, dis-moi : quel lien y avait-il entre ce geste de transformation de la FR et ton fonctionnement personnel qui présumait que la FR était ta tirelire personnelle ? La transmutation de la FR ne devrait-elle pas justifier que les statuts de la nouvelle FR soient publiés pour qu’on sache bien qu’il ne s’y trouve pas d’autres raisons de dépenser que celles pour lesquelles des dépenses étaient autorisées par les objets des statuts ? Finalement - et les membres ont le droit de savoir - les objets de la nouvelle FR ont-ils changé ? Si oui, pourquoi ? Et que sont ces objets maintenant ?

2 Les objets statutaires sont les raisons d’exister pour lesquels les dépenses devraient être faites.

4. Des documents (jamais vus) à déposer

En 1994-1995, tu poursuivais Flammarion et les auteurs Cotta et Martin pour un mensonge qui ne se peut pas dès que tu es démasqué comme étant le menteur de ta prétendue révélation. Dans le cadre de l’interrogatoire auquel tu devais te soumettre dans cette cause, on t’a demandé de produire des documents. C’est ainsi que tu as déposé les statuts du Mouvement raëlien international (MRI) et de la FR. Surprise. Les raéliens qui n’avaient eu droit qu’à des informations orales à ce sujet, avaient eu enfin l’opportunité de se rendre compte que les objets du MRI étaient ceux de la FR et ceux du MRI était réduits à l’insignifiance : « entretenir de bonnes relations avec les Elohim ». Mais il a fallu que l’ex-raélien qui se dénomme ironiquement lui-même Exraël, aille au Palais de justice de Montréal pour en prendre connaissance et ramener des copies. Revenons à ces documents. La direction de ton mouvement n’avait tellement pas le réflexe de les montrer aux membres que ton éminence grise, Réjean Proulx, a dû les faire venir d’Europe pour les produire à la Cour !3

3 Une note dans un coin du document témoigne de la date de l’envoi à Montréal et du lieu de provenance de celui-ci

5. Des grosses, des moyennes ou des petites dépenses ?

Concrètement, tout ça, ça voulait dire quoi ? Par exemple, ouvrir des centres de méditation sensuelle, bâtir l’ambassade, faire de la recherche et du développement pour cloner, ça signifiait quoi que tout ça soit devenu les affaires de la FR et non du MRI ? Tu me vois sûrement venir. Puisque tu prétendais que la FR était ta tirelire personnelle et que tu avais le droit d’obtenir des montants forfaitaires (sans avoir à les justifier [c’est écrits noirs sur blanc dans les objets de la FR]), de quel ordre sont les sommes que tu as ainsi obtenues de la FR ? Et pour faire quoi, au juste ? Payer la location des hôtels absolument de 5 étoiles lors de tes longs voyages à l’étranger? T’acheter une maison au Japon ? Aider les Jardins du Prophète à payer la scandaleuse et ruineuse construction de ta résidence gratuite à Valcourt ? Payer les voyages des mères porteuses à New-York comme tu leur avais promis ? Prendre la suite des engagements de Mark Hunt qui t’a laissé tomber? « Mais non, c’est trop gros », diront tes fidèles aliénés. Car c’est bien ça le truc? Faire gros pour que ça passe mieux?

6. Une FR confidentielle et transmutée

Dis. C’est tout ça que tu voulais cacher en rendant la FR confidentielle au Lichtenstein en juillet 2001? Faire disparaître des preuves gênantes ? Se donner alors de nouveaux objets plus proches de ce que veulent vraiment dire des expressions comme le « Guide des guides » ?

La FR était d’intérêt public puisqu’elle devait assurer la subsistance du « Guide des guides » et des « Guides des guides » successifs, pourquoi l’as-tu rendue secrète au Lichtenstein en juillet 2001, comme s’il s’agissait d’une affaire d’intérêt privé ? L’intérêt public et les cachotteries, ça ne va pas ensemble !

7. Autre recherche de luxueux confort ?

Pendant 10 ans, à Valcourt, tu as habité gratuitement un condominium que tu as amené subtilement tes adjoints à te faire construire à des coûts scandaleux avec l’argent des membres. Cela a commencé par une éphémère pelletée de terre en prévision de construire une ambassade miniature qui s’est transformé en projet d’hôtel, puis en condominiums où il y a eu ce logement gratuit. Pour ce faire, tu n’as pas hésité à libérer un million et demi de dollars du fonds du MRI, des dollars qui ont été finalement perdus dans la vente d’UFOLAND que tu n’as pas réussi à cacher, une vente qui ne s’est finalement pas concrétisée, mais dont la perte est scandaleusement consommée.

Et pour l’avenir immédiat, contribueras-tu à faire payer une partie des « centres » (atheiste ou raelien) dont tu as parlé pour faire avancer le ballon comme ce fut le cas à Valcourt - et je le répète - pour le projet abandonné d’une ambassade miniature (au profit d’UFOLAND, une exposition fermée à jamais pour cause de planification aberrante de ta part), mais dans lesquels centres tu auras droit encore, comme à Valcourt, à une très luxueuse résidence gratuite ? Par surcroît, dans le jet set de Las Vegas que tu chéris tant, près des machines à sous que tu adores, mais dont tu décourages tes membres d’en user?

« Loger son prétendu prophète, c’est beau… mais à quel prix ? », devraient commencer à se dire les grands fans naïfs qui te suivent… les yeux fermés… par aliénation galopante.

8. Des sommes forfaitaires, comment?

Puisqu’on y est, étant donné que tu te considérais erronément comme l’unique bénéficiaire de la Fondation raëlienne (FR), allons plus loin. Dis-moi, et à tes membres aux yeux fermés : Est-ce que la FR devait te remettre des sommes forfaitaires (comme le dit le quatrième objet des statuts de la FR) par le biais d’un gestionnaire ? Ou si plutôt tu bénéficies du droit d’aller te servir toi-même à la banque ? Et si oui, selon quelle technique, au juste ? Une ponction financière après dépôt ou avant dépôt? (Permets-moi d’expliquer à tes fans : une ponction avant dépôt permettrait de te soustraire à des ponctions fiscales, par exemple. Au Québec, on dira : De ne pas payer les impôts sur les sommes soustraites avant dépôt) Et à combien d’endroits différents le ferais-tu? Et quand? À l’occasion de tes longs séjours à l’étranger, par exemple? Et à l’occasion de transferts d’argent vers des centres choisis à cet effet pour décharger de leur récolte financière tous les AR-73 de la Terre comme NOVA en Europe (administration des magasins de vente d’objets de promotion), par exemple?

Allons encore plus loin ; pour les objets (raisons d’être d’un groupe) qu’on croyait être dans les statuts du MRI, mais qui étaient en fait dans ceux de la FR, disposais-tu d’un droit de sortir toi-même des fonds pour des montants correspondant aux objets que tes membres pensaient être compilés ailleurs? Des objets sus oralement, seulement? Et divulgués erronément. Pourquoi ?

Ou obligeais-tu plutôt un ou une de tes membres à te faire écran ? Comprendre : à se mouiller à ta place en le ou la forçant à agir en tant que chef autoritaire et voulu charismatique que tu voulais être?

9. L’administrateur unique, disais-tu?

Autre question sur les finances raéliennes. En tant qu’administrateur unique, comme tu aimais t’identifier; et conformément à ce que tu m’avais répondu à Santiago du Chili, à savoir que tu étais l’unique administrateur des fonds du mouvement - un mensonge qu’on a découvert quand on a su qu’un certain M. Scalet, directeur d’un Trust - était en fait le vrai administrateur - avais-tu le pouvoir, pour le MRI ou pour la FR, de faire en sorte que des fonds du mouvement, donc provenant des membres, servent à enrichir des non-membres ?  Que ce soit directement ou indirectement ? Comme par exemple « les investisseurs non raéliens », comme tes guides et toi vous aimiez le dire à propos du clonage de décembre 2002. Penses-tu que tes membres qui l’ont aussi entendue ta réponse à l’effet qu’il s’agissait d’investisseurs non raéliens, ont réalisé qu’un investisseur s’attend à recevoir des dividendes ? Et qu’en l’occurrence, une action payée par les raéliens aurait rapporté illégalement à des non-raéliens ?

10. Les bilans cachés

Dans le même ordre d’idée, tu dévoiles chaque année le « top ten » de ceux qui donnent le plus au MRI qui n’a pourtant pas de raisons profondes de dépenser, selon les statuts (les courriels et les fax aux Elohim ne coutent pas grand-chose vu tes propriétés spéciales de communiquer télépathiquement avec eux !). J’ai été avec toi pendant 19 ans et jamais je ne t’ai vu nous donner le bilan annuel de l’argent qui sort. Pourquoi ? Ces bilans n’étaient pas montrables ? Tu préférais nous éblouir avec ce qui allait encourager les dix premiers donneurs à continuer à donner gros comme Daniel T.?

11. Autre question à propos de l’ambassade constamment retardée et du retour de mon argent

La résidence pour extraterrestres que tu disais, en outre, avoir comme fonction de réunir les raéliens pour attendre le retour de ces extraterrestres, a tardé à être envoyée, tout comme la première lettre à Israël a tardé pour n’être envoyée que durant la deuxième moitié des années 1990, plus de 20 ans après la fondation de ton organisation… Faut-il te rappeler que la construction de cette résidence, identifiée dans les statuts de la FR et non du MRI, est le deuxième but avoué de ton mouvement, tous statuts confondus ?

Je sais que tu répéteras à tous les crédules de tes fans que l’extraterritorialité 4 continue à poser problème. Moi je te rappellerai que tu as fait dire à tes Elohim d’essayer d’obtenir cette extraterritorialité. Il n’y a nulle part d’obligation de résultats à cet égard. Cela t’arrange d’inventer des difficultés plus grandes que celles que tu disais à l’origine. Ton objectif n’est-il pas de mourir avant d’avoir posé la pierre angulaire de cette mythique bâtisse? Après avoir largement profité du confort que tu as recherché en inventant un mythe lucratif?

4 Extraterritorialité : droit reconnu à un usage exclusif de l’espace.

Autre question reliée à l’ambassade

Pourquoi des documents, exigés et déposés à la Cour lors de l’action en justice que tu as entreprise à Montréal contre Flammarion et les auteurs Cotta et Martin, faisaient-ils voir que la construction de cette résidence, d’intérêts publics, était devenu un objet des statuts de la Fondation raélienne que tu disais et faisais dire être ta tirelire personnelle, donc d’intérêts privés, plutôt que l’objet du MRI? N’est-ce pas le début de la preuve que tu as personnellement, en tant que Claude Vorhilon, un agenda différent du personnage de Raël que tu joues comme au cinéma, ce qui te ferait dire que la vie est du cinéma? Pourquoi les statuts de la FR et du MRI ne sont-ils pas accessibles à tes membres afin qu’ils constatent eux-mêmes les mêmes choses que moi? Serait-ce parce que ces documents permettraient de constater de malcommodes incongruités ?  Pourquoi t’acharnes-tu à laisser croire au monde que tu veux encore après 38 ans bâtir cette résidence pour extraterrestres alors qu’elle aurait été effectivement commode pour tes projets prétendument religieux bien avant aujourd’hui?

De plus, pourquoi tiens-tu tant à faire construire cette ambassade avec de l’argent de gens qui ont quitté ta barque ? N’est-ce pas un geste odieux de retenir l’argent de personnes qui ne croient plus à ton petit commerce ? Ou qui ne le voit que trop bien? Ton procédé ne te fait-il pas penser à une forme  de viol… moral? La rétention de cet argent rappelle ton obligation faite à des raéliennes de ne pas pouvoir dire NON à tes avances sexuelles.

Retour de mon argent

Si je me permets de te poser toutes ces questions, c’est que tu as encore dans tes coffres de l’argent qui me revient, que tu refuses de me remettre, et qui risque d’être utilisé à mauvais escient. C’est cette logique d’un usage raélien indéfendable dont mes questions présument d’un risque possible, qui m’a fait te demander de me retourner mon argent, ce que tes fans ne sont pas prêts à te demander par aveuglement découlant d’une profonde aliénation. Tu m’as fait répondre via un de tes adjoints d’un niveau administratif non concerné, un mensonge à savoir que la Suisse ne permettait pas ce retour alors que l’argent avait été transféré aux USA… Pourquoi ce mensonge et pourquoi tiens-tu tellement à garder mon argent. Pourquoi ne comptes-tu pas sur tes vrais fans pour ton chimérique projet de construction d’ambassade ? Garder mon argent, c’est me voler moralement.

12. Le prophète de l’ère du Verseau et une ponctuation malhonnête

Tu t’es annoncé en 1973 comme devant être un prophète. Le prophète du Verseau, disais-tu par surcroît. Étant donné que tu ne seras jamais ce prophète puisque l’ère du Verseau n’arrivera, selon les astronomes, ces scientifiques que tu chéris tant, qu’entre 150 ans et 600 ans d’ici, et, surtout, que tu mourras donc dans l’ère des Poissons, pourquoi ne dis-tu pas la vérité maintenant que tu es incontestablement démasqué ?

Le point après les mots « porte des Poissons » de ta citation biblique

Après 38 ans, alors que tu en as eu l’occasion à plus d’une reprise lors de rééditions ultérieures de tes « messages » comme, on l’occurrence, la réédition que tu as intitulée « Le Vrai Visage de Dieu », tu n’as jamais enlevé de ta citation de la page 106 (du chapitre « 1946 de l’ère nouvelle » de ton premier livre des « messages ») le « point » de ponctuation que tu as mis après les mots « la porte des Poissons », point qui n’existait pas dans le texte original biblique 5 et qui te permettait d’arrêter le texte à un endroit propice à faire diversion chez le lecteur. Ce fait, après si longtemps, dénote chez toi une malhonnêteté intellectuelle hors du bon sens, puisque ce « point » a empêché les lecteurs de se rendre compte d’une possible malversation, ce qui, dans mon cas, m’aurait éveillé à ton imposture avant même de joindre tes rangs en 1986.

5 L’édition que tu donnais en référence (celle de La Pléiade), ne comportait pas cette ponctuation.

13. Des citations récupérées sans le dire

Ce sujet me rappelle tes emprunts à des auteurs nettement plus célèbres que toi sans jamais dire que ces mots étaient d’autrui. C’est le cas de ce « Qui ne me tue pas me renforce » que je te trouvais brillant d’avoir inventé. Jusqu’au jour où j’ai découvert que cette idée était de Nietzsche. Et tout récemment, un ami m’a envoyé un texte dans lequel il a utilisé la phrase « l’erreur n’est pas une vérité parce qu’elle est partagée par beaucoup de gens (depuis des siècles et des siècles), tout comme une vérité n’est pas fausse parce qu’elle est émise par un seul individu ». Je viens donc d’apprendre que cette idée était de Gandhi, ce que tu as bien pris soin de nous cacher. En plus de plagier Jean Sendy et de nombreux auteurs de science-fiction. Je comprends maintenant que tu as fait l’usage d’ouvrages de compilation de citations pour donner de la crédibilité à ta prétendue révélation, sans le dire nulle part, et en en changeant la forme évidemment. Malhonnêteté oblige.

14. Ta porte des Poissons vs la religion raélienne

Ta notion de porte des Poissons constitue ton pire mensonge. C’est sur « cette pierre » poreuse que tu as bâti ton église ou ta prétendue religion athée. Là aussi. Mais ce mensonge a été étiré jusqu’en 1995. Tu as fait croire dans la réédition intitulée Le vrai visage de Dieu que ta religion a été reconnue par le Gouvernement du Québec. Et quand on va voir ce que le site de ton mouvement en dit, on apprend qu’il s’agit de la reconnaissance administrative de « Église raélienne du Canada » 6 fin 1994 et non de la prétendue Religion Raélienne. Tu sais très bien que je sais de quoi je parle parce que je suis bien celui qu’on avait mandaté pour tenter d’obtenir cette reconnaissance. Mais aucun état démocratique ne reconnait une religion en tant que telle. Seul un état totalitaire le fait. Ce n’est pas le cas du Québec. Moi, je me suis rendu le plus loin qu’on puisse. Il s’agit de ta part de tentatives de sauter des étapes : tu devrais savoir que c’est le temps qui reconnaît les religions. Point. À force d’authenticité. Ce qui n’est pas ton cas.

6 Cette Église a été reconnue administrativement selon la Loi sur les corporations religieuses. Jamais il n’y est question de reconnaissance de religion.

15. Le « prédateur sexuel »

Tu as créé l’Ordre des anges qui est devenu ton harem personnel, en prétendant qu’il fallait préparer des femmes à bien recevoir les Elohim pour leur retour. Et en prétendant aussi qu’en attendant, tu serais le dernier des prophètes à bénéficier de la chair fraîche que cet ordre allait générer. Cette entourloupette, un autre mensonge, n’est pas à ton honneur. Et encore plus maintenant que nous savons que tu as pris les précautions nécessaires pour ne pas avoir à essuyer des NON à tes invitations qui n’exigent aucun effort de séduction. On te savait paresseux. Mais là… Cela avait fait dire à un de tes adjoints que ça te méritait le titre de « prédateur sexuel ». En effet, ton système qui te fait faire touche à tous coups, ne peut que nous rappeler les viols des temps de guerre où les femmes sont victimes d’un enfermement certain.

16. Le prétendu maitraya

Ton mensonge à propos du Maitraya est le plus évident de tous tes mensonges car il se démontre avec une facilité déconcertante. Quand seras-tu devenu assez « grand » pour reconnaître ce mensonge ? Puisque tu es démasqué, pourquoi n’as-tu pas le courage de dire qu’il s’agit d’un autre canular. Surtout qu’il s’agit d’un geste inconséquent de la part de quelqu’un qui aime bien se valoriser, pour ne pas dire se vanter, de ses propres actes prétendument intelligents. Ne disais-tu pas à l’origine de ton organisation que si on n’acceptait pas ta révélation comme vraie, ta prestation créatrice devrait au moins être reconnue comme brillante. Claire Labrie, une ex-raélienne de 25 années à ton service, a démontré dans son site raelmaitreya.clairelabrie.com  dans une analyse sans faille, jusqu’à quel point tu es prêt à mentir pour authentifier un mensonge. Pourquoi n’as-tu jamais dénoncé son analyse ? Tout simplement parce que tu sais très bien que ses conclusions sont justes et incontournables.

17. Le sauvetage des raéliens et des justes

Autre tromperie de ta part. Les Elohim pourraient venir et ne sauver que les raéliens, disais-tu le 24 avril 2011. Cela a été rapporté dans le Contact 375, mais cela constitue une terrible contradiction de ta part pour retenir les raéliens dans ton giron. Tu nous as déjà dit formellement que d’autres humains qui ont travaillé pour l’humanité méritaient d’être sauvés. C’est donc de la même eau mensongère que tes prétendues révélations extraterrestres. Si tes extraterrestres sont justes - les Extraterrestres de la Bible le sont sûrement - ils seront plus justes que tes suppositions. Si des gens sont sauvés, les Elohim ne puniront pas des justes ayant beaucoup aidé l’humanité pour l’unique raison que ces justes n’auront pas « entendu parler » de ta « patente ». Tes déclarations à ce sujet dans le Contact constituent une contradiction de ta part. Donc une mensongère connerie. Et pas sur n’importe quoi.

18. L’enrichissement d’un prophète ($€¥£₩chs$€¥£₩chs$€¥£₩chs$€¥£₩)

L’enseignement qui m’a le plus intrigué de tous ceux que j’ai reçu pendant les 18 stages de formation auxquels j’ai assisté, c’est celui où on insistait pour dire que tu avais aussi le droit comme prophète de t’enrichir, que la gêne que nous pouvions avoir à l’égard de l’argent était d’origine judéo-chrétienne. Pourquoi tenir ce langage ? Dans ton deuxième livre, tu nous disais que lors de ton prétendu voyage intersidéral, les Elohim t’avaient fait part de leur satisfaction à l’égard du travail accompli et qu’ils t’avaient assuré de ta recréation. Pourquoi alors chercher sur terre, et à tout point de vue, le paradis qui t’était prétendument assuré éternellement ? Pourquoi le sacrifice pour ceux qui te suivent et pas pour toi ?

19. Ma démission

Je suis sorti de ton organisation en évitant à tous prix d’envoyer un acte d’apostasie à ta prétendue religion athée. Ce faisant, cela m’évitais de reconnaître comme religion une organisation qui ne faisait que prétendre en être une. Et en étant un maximum de 15,000 membres mondialement plutôt que les 75,000 que tu cherches à accréditer - un mensonge de plus - comme des listes croisées le démontrent, on ne peut que se considérer comme étant une secte. Malgré que les statuts du MRI ne parlent pas d’apostasie, tu fais croire à cette obligation pour démissionner. J’ai donc compté sur ton orgueil légendaire pour en sortir. J’ai « agacé » tes adjoints francophones de l’Amérique jusqu’à ce que tu souhaites te débarrasser de moi. Et ça a marché.

Cette approche comportait un élément malcommode pour toi. J’ai fait valoir auprès de tes guides que ton organisation était devenue une affaire de fric. J’ai particulièrement utilisé cette expression en parlant du clonage raélien. Les guides m’ont alors fait valoir, comme tu le disais, que les investisseurs de Clonaid n’étaient pas raéliens ? L’on sait que tes guides répètent comme des perroquets ce que tu leur demande de répéter, y compris, bien sûr, les mensonges que tu as intérêt à raconter. Comme le mensonge qui t’a fait revenir de la Floride après l’annonce du bébé cloné Ève.

Cette question de fric et d’investisseurs non raélien m’a rappelé le stage de formation où tu as personnellement utilisé dix règles juives de solidarité financière pour nous convaincre de travailler ensemble à nous enrichir… De toute évidence, la plausible rentabilité du clonage humain ne faisait pas partie de cette exemplaire solidarité. Je me suis alors demandé qui étaient ces précieux investisseurs. Et je me demandais aussi s’il était possible que tu sois de ces investisseurs… Mais la question qui jaillissait ensuite était : mais d’où pouvait bien venir cet argent… pour la recherche et le développement, après que l’avocat Hunt t’eut laissé tomber. Car il m’apparaissait que du développement dans ce nouveau créneau qu’était le clonage humain, devait avoir un prix. Et qu’il ne pouvait pas être minime, ce prix-là. Que ça ne pouvait pas se résumer à l’achat d’une machine à cloner. Tu comprendras que j’ai mon hypothèse là-dessus. Et qu’on y reviendra un de ces-jours.

20. Ton habituel harcèlement de ceux qui voient un peu trop tes mensonges

Je ne voudrais pas terminer sans t’avoir parlé de cette ex-raélienne américaine qui est présentement victime de ton harcèlement judiciaire. C’est connu que tu t’en prends à ceux que tu penses pouvoir écraser. Mais ce n’est toujours que pour pouvoir faire croire à tes fans que tu as raison. Cette fois encore, tu erres complètement.

Ta victime, c’est une fille qui, par sa « vindicte » agissante, a décidé de mettre le maximum de son temps, à faire voir le côté de toi qui apparaît insupportable à bien du monde : ton exploitation du sexe des autres ; des belles jeunes femmes en l’occurrence. Plutôt que de faire ce que tout le monde fait à savoir pratiquer le jeu de la séduction, tu t’es mis à compter sur un jeu qui s’apparente à de la prédation. Tu t’es mis à récupérer à ton profit exclusif le potentiel de facilité sexuelle que te fournissaient les structures que tu as mis en place en guise d’organisation. En essayant en plus - « ouach » - de mettre par terre le restant de sens critique qui pouvait rester à tes victimes : l’impossibilité de dire non à tes invitations grâce à leur signature par la structure interposée de ton mouvement.

21. Une « incestueuse pédophilie raélienne »

C’est honteux ce que tu essaies de faire par le biais d’une composante nationale de ton organisation, le mouvement raélien britannique, à cette ex-raélienne des USA qui a essayé de mettre en garde des amis par le biais de Face Book.

Par la création de NOPEDO, tu as essayé de faire oublier le « potentiel de taxation » pédophile de ton mouvement. Cette ex-membre a pris moins de temps que plusieurs autres à comprendre la réalité raélienne.  Et surtout à comprendre, celle du chef. En la harcelant tu essaies de te donner le moyen de faire croire à ton membership que tu as raison. Ce dernier te croit par aliénation profonde (et tu ne le sais que trop bien). Mais, pour te paraphraser, ce n’est pas parce que la majorité te croit les yeux fermé que tu as raison…

Cette ex-raélienne est arrivée à faire formellement le lien entre la pédophilie que tu encourageais et l’éducation sexuelle des enfants que tu encourages encore. Et cela mis ensemble, ça s’appelle, pour ton malheur, de la pédophilie incestueuse. Tu ne peux pas préconiser l’éducation des enfants au plaisir sexuel sans encourager le toucher des parties sexuelles. Voilà ton erreur…

Déjà que tes discours faisaient manifestement la promotion d’un comportement sexuel où « tout était possible », disais-tu;  ce qui est devenu ensuite dans ton discours « tout est possible entre adultes consentants ».  Mais ce discours, entre temps, avait eu l’effet d’amener certains de tes fans à pousser leur enfant dans des mains pédophiles. Devant le rappel de ton « Tout est permis » tout court, tu pourras toujours dire que ce n’est pas ce que tu voulais dire. On te répondra que le chef, même prétendument délégué par des extraterrestres, ne doit pas parler en prenant le risque d’être mal compris. La vie et le futur d’enfants était en cause.

En conclusion, ce qu’il faut clairement comprendre, c’est que tu disais « Tout est possible » sans nuance, d’une manière à être spectaculairement controversé. Alors que tout ton comportement à l’égard d’un pédophile présent dans ton mouvement d’une manière ostensible, te faisait encore plus comprendre 7 dans un sens pro-pédophile. Tu te mettais solidement les pieds dans les plats.

7 Du latin « cum prehere, prendre avec soi », comme tu le disais erronément et que tu es supposé l’avoir appris de Victor L., le spécialiste de l’éthymologie; alors que tu devais dire « du latin comprehendere »).

Cette ex-raélienne a fait mieux que quiconque. Elle s’est rendu compte que ton invitation formelle à une éducation au plaisir sexuel des enfants ne pouvait que mener tout simplement à un inceste parent-enfant qui est de la pédophilie entre gens de la même famille, d’où l’usage de cette expression : une « incestueuse pédophilie ».

A cela, pour que le mal cesse, il n’y a qu’une solution : te censurer comme tu as déjà fait la promotion de l’auto-censure des religions concurrentes, en enlevant de tes messages toutes allusions à ladite éducation sexuelle des enfants. Tu ne le feras pas car tu es bien trop orgueilleux. Mais ton orgueil te perdra.

22. Tes membres

On connaît d’avance ta réaction quant à ton membership: tu chercheras à imposer l’idée que chacun est responsable de ses actes. C’est habituellement vrai, sauf que quand il est question d’aliénation collective, l’aliénant, en l’occurrence TOI, a alors une responsabilité prépondérante. C’est toi qui a créé le courant pour te rendre intéressant.

Tes membres n’aiment pas entendre parler de cette question. Tes propos les ont influencés dans un sens où ils ont maintenant honte d’avoir tendu l’oreille, ce qui ne peut que s’amplifier dès lorsqu’on le leur rappellera. Ce ne peut donner comme résultat qu’un jour cela te jouera des tours. Car tes membres savent tous que tu tiens des propos de la sorte pour passer pour controversé, ta façon bien personnelle de faire parler de toi par les « nouveaux intéressés ».

On t’a beaucoup dénoncé en Europe quant à tes suggestions d’éducation sexuelle des enfants au plaisir sexuel. Mais on ne te dénonçait que sur la base de tes écrits. Tes détracteurs n’étaient pas là quand tu faisais tes discours. Et que tu disais que tout était possible. Mais nous les ex(s), on y était. Et les rubans d’enregistrement peuvent en témoigner. Je te mets au défi de les rendre public…  ceux d’avant 1995. Si ce que tu disais était bon pour pitou, ça devait aussi être bon pour minou grand public.

23. Vaine politique de diversion par les évêques raéliens

T’étant mis les pieds dans les plats à propos de la pédophilie, et sachant ton  besoin patent d’un NOPEDO pour la diversion et la manipulation, où qu’ils se trouvent, tous tes collèges épiscopaux raéliens (de prétendus personnages libres de parler, mais qui ne font que te répéter comme des perroquets) n’arriveront jamais, aux yeux de tes membres, par leurs communiqués de presse sur la prétendue nouvelle politique de délation à propos des pédophiles dans ton mouvement, à faire oublier que tu es le premier à avoir fait implicitement et explicitement la promotion de la pédophilie. Je te rappelle que ces tentatives de tes évêques en collégialité de faire dévier la perception à propos de la plausible pédophilie raélienne sont venues qu’après qu’un journaliste du Devoir du nom de Stéphane Baillargeon eut écrit, à cause de l’effet d’entraînement de tes discours, que les raéliens défendaient des opinions pédophiles et qu’après l’épisode de NOPEDO. Car n’oublions pas que tout ce beau monde te répète comme tu le leur demandes. Ton équipe des affaires légales dont j’étais, avait combattu ce journaliste par obligation, mandatés pendant des mois pour ce faire, mais cela n’avait pas fait disparaître le réaliste fondement de l’article du journaliste. On sait maintenant pourquoi le journaliste s’est montré si déterminé dans son point de vue : une majorité des raéliens québécois de l’époque, et d’ailleurs sans doute, se demandaient entre eux et intérieurement, dans le secret, s’ils n’allaient pas devoir un jour faire la promotion de la pédophilie au nom des Elohim. Leur inquétude les faisait parler du sujet d’une façon qui les trahissait.

Ultimement, le pédophile pour qui ton mouvement m’avais mandaté pour obtenir sa démission, est revenu par la porte d’en arrière sans que tu interviennes, en tentant de le cacher à la prof Susan Palmer du Collège Dawson, la caution de ton mouvement pour la reconnaissance religieuse de celui-ci.

Nulle part il n’y eut de chefs religieux qui tentèrent autant que toi de donner des assises à la pensée pro-pédophile. Personne que toi n’a tenté cela. Je ne serais pas offusqué que tu  me contrarie à cet égard. Cela mériterait qu’on le fasse remarquer.

24. Ta fuite dans le Japon sécuritaire

Autre question d’importance. Pourquoi étais-tu absent du dernier stage dans le sud-ouest américain qui réunit toute la famille raélienne des Amériques ? Des centaines de tes fans viennent de partout pour te voir. Pour plusieurs, c’est pour réentendre pour la trentième fois la même affaire. Ils paient une fortune pour ça : des billets d’avion et des frais dispendieux d’hôtels, des djellabas en plus pour ceux qui ne savaient pas qu’ils devaient en porter aux stages, etc). Leurs vacances y passent pour la plupart. Et tes guides encore plus. Ils ne veulent tellement pas perdre ce qui est convenu d’appeler « leur niveau » de responsabilité, la carotte et le cordon ombilical qui les relie à toi et qui contribue à les aliéner encore plus que quiconque. Personne n’a allégué que ton absence s’expliquait par la  maladie. Tu as osé dire que c’était par respect des Japonais. Quelle connerie !

La raison, c’était la radiation nucléaire japonaise n’est-ce pas ? Dont on disait qu’elle traversait le Pacifique ? Tu pouvais prendre à l’aise la décision de n’y pas être, mais pas celle de tout faire annuler ce qui allait en même temps réduire tes profits attendus ? Pourquoi laissais-tu ce stage se tenir quand même sans toi alors que le danger existait pour ton membership aussi? Après tout, tes membres ne sont-ils pas plus que les simples soldats de ta croisade mensongère… des soldats comme ceux qu’on place au premier plan d’un débarquement guerrier… Nous les québécois, on la connait celle technique-là. On nous l’a fait vivre au temps de ta naissance, en 1945…

Mais toi tu visais quand même te rendre au Japon, prétendument à ta résidence 8, puis finalement à Okinawa où les vents sont nettement plus favorables à ta protection messianique !?!?! Tu ne l’as pas caché cette…. astuce ! » Quelle belle diversion ! Et… quoi de mieux que de demander encore de l’argent à tes fidèles pour réussir cette diversion… une demande qui allait être plus efficiente grâce à l’action informatique, supposément informative, mais fondamentalement condescendante de Brigitte… ta « bonne à tout faire » financière comme l’opération clonage l’a démontré ?

8 Si tu es prétendument  si pauvre qu’on doive constamment faire des quêtes à ton bénéfice, d’où vient l’argent de cette acquisition nouvelle qu’est cette maison au Japon?

Si tu faisais, ou faisais faire enfin des rapports financiers annuels au plan international, on saurait si ces acquisitions ont été ou n’ont pas été possibles grâce à l’argent des membres et prévu statutairement à d’autres fins. On saurait enfin pourquoi certaines années, comme plusieurs parmi les plus critiques, avaient pu le remarquer, les fonds qui entrent prennent une « drop » spectaculaire. Dis, pour quand, après 38 ans, la transparence des finances raéliennes ? Et, bien sûr, pour quand le retour de leur argent, des ex(s) qui ne croient plus en ton grenouillage financier ? Sans compter leur manque à gagner pour le temps qu’ils t’ont « donné » sur la base de tes mensonges?

Plus le temps passe, plus le questionnement sur l’argent, sur de possibles magouilles et sur le phénomène de la pédophilie se pose avec acuité quant à toi et ton mouvement. Tu ne seras pas surpris qu’on en reparle.

À un de ces jours,

Roland Dussault

23.8.2011

1ère lettre ouverte à Raël

 À l’occasion du lancement du blogue personnel de Roland Dussault, membre de l’organisation raëlienne pendant 19 ans et excommunié par Claude Vorilhon alias Raël en mai 2005. Montréal, le 10 janvier 2008” … un bien durable ne peut jamais venir du mensonge…” - GandhiBonjour Claude,Je te souhaite une très bonne année 2008 qui, comme le disent les astrologues, est l’année où la Terre et ses habitants vont passer « dans » l’ère du Verseau, c’est-à-dire, presque 62 ans après ta naissance prétendument « lucifère ».1 Par contre, pour ce qui est de l’astronomie, qui est l’aspect scientifique qui t’est apparemment si cher, c’est une toute autre question. On y reviendra dans mon blogue au dossier intitulé Fausse vraie porte !En vérité, je t’envoie aujourd’hui la présente lettre ouverte à l’occasion du lancement de mon blogue personnel dont tu es le sujet principal. Ce n’est évidemment pas seulement pour des bons vœux… à l’occasion de la nouvelle année. C’est principalement pour être sûr que tu seras parmi les tout premiers à prendre connaissance dudit blogue. Après tout, n’es-tu pas le premier concerné? Mais c’est aussi parce qu’il y a déjà beaucoup de temps que j’avais envie de t’écrire! Depuis au moins le mois de mai 2005…!Pour faire connaître une imposture. Oui, un blogue! Et je te rassure : ce n’est pas pour assouvir une rancune! C’est tout simplement pour le service que cela peut rendre. Mais, tu y avais pensé, n’est-ce pas? Toi, tu l’es rancunier. On le savait grâce à Pauline Marois 2; malgré elle, elle nous avait donné l’occasion de nous en rendre compte!Ma lettre, elle, se veut un geste lucide pour donner à mon blogue le plus possible de possibilités de rejoindre le maximum de personnes sur la Terre afin qu’elles sachent pourquoi je dis que tu es un imposteur. C’est d’ailleurs la principale raison pour laquelle j’ai finalement opté pour un « site » Internet plutôt que pour la formule du livre. Mais dans ce cas, ce n’est que partie remise.

*

Mon dernier courrier

Le 10 juillet 2006 précisément, je te faisais parvenir une mise en demeure de me remettre les sommes d’argent que j’avais données à ton organisation au niveau international. Je faisais cette demande parce que tu m’avais excommunié « irrévocablement » et qu’il n’y avait donc plus de raison que je participe, encore et malgré moi, aux frais béatement souhaités par les membres du Mouvement raëlien international (MRI) relativement à la construction de ta chimérique ambassade pour extraterrestres, pour laquelle je suis arrivé à la certitude qu’elle n’était qu’un appas pour « fidéliser ta clientèle » et peut-être même pour te remplir les poches. Cela l’avenir le dira. C’est hélas bien tard, en cherchant, que j’ai compris - imagine ce qui arrive à ceux qui ne cherchent pas - comment ce résultat t’est devenu possible. En effet, j’avais découvert peu de temps avant que tu m’excommunies que tu étais « …ce qu’il est communément convenu d’appeler un faux prophète, c’est-à-dire, une personne qui a inventé une prétendue révélation provenant d’un autre monde » selon les mots de ma lettre du 10 juillet. Et j’ajoutais : « Je me réserve le droit d’en apporter éventuellement la preuve par le moyen le plus approprié, le moment échéant. » Tu as sûrement déjà compris que l’acte d’écriture de mon blogue correspond exactement à l’exercice de ce droit que je me réservais.

*

J’ai 67 ans depuis le 15 novembre dernier. Je suppose que je n’ai plus encore beaucoup de temps à passer dans ce monde. Pardonne-moi alors de vouloir faire vite. Je t’ai donné 19 ans de ces années-là. C’est beaucoup. C’est presque le quart. Pourquoi? Parce que tu m’as persuadé, par tes écrits à propos d’une révélation que tu as étalée sur 5 ans, sans compter les ajouts et les étirements ultérieurs par ta très commode prétendue voie télépathique, tu m’as persuadé, dis-je, du fait que tu avais reçu l’autorité « d’en haut » de prendre le relais de tous ceux qui ont travaillé avant toi à convaincre les « curieux » de cette Terre que les Extraterrestres existent, comme Jean Sendy, par exemple. Toi, en l’occurrence, tu faisais un pas de plus : tu donnais une identité et une personnalité à ces êtres mythiques. Ça ne pouvait donc que me paraître extraordinaire. À moi qui était un mordu de la question des ovnis depuis plusieurs années.

Forcer l’extraordinaire

Il faut dire que tu l’as forcé cet extraordinaire-là, en prétendant être leur seul intermédiaire. Mais, pour ce faire, tu as triché. En effet, comme on le verra dans différents dossiers de mon blogue, tu as falsifié le cours des astres et le sens de certains écrits anciens pour te faire passer pour un être exceptionnel. Mais le temps - et probablement que seul le temps pouvait faire cela - a fini par te rattraper et te démasquer. Cela, les différents dossiers de mon blogue le montreront.

Non seulement, tu t’es fait imposteur, mais tu as de plus traficoté, sous le sceau de la discrétion offerte par le Liechtenstein3, les statuts de tes organisations internationales pour faire en sorte qu’ils soient mis totalement au service de ton bien-être personnel. Le temps venu, on pourra voir dans certains des dossiers que contient mon blogue, que tu as pu tromper du monde un certain temps; mais il ne te sera pas possible heureusement de tromper tout le monde tout le temps.

L’humble messager devenu orgueilleux

Même quand l’on se veut être un « prophète professionnel », faute de pouvoir en être un vrai, il y a des comportements qu’on ne peut pas se permettre. À plus forte raison, quand on se prétend le dernier des prophètes. Dans ce cas, on doit s’astreindre à une exemplarité certaine. Sinon, sur quoi peut-on asseoir un enseignement crédible? Or, tu n’es jamais devenu le « raël » que tu prétendais être et encore moins celui que les Elohim auraient voulu que tu sois, selon ta prétendue révélation. Pour plusieurs qui t’ont abandonné, tu es même redevenu bien ordinaire, à mesure que les fils blancs se sont mis à pendre de tes discours à différents niveaux, à l’interne comme à l’externe. Ceux qui t’ont quitté, et pas des moindres, se sont rappelé qu’au début de ta prétendue mission, tu disais que tu n’étais pas important, que tu n’étais qu’un très humble messager. Ils ont finalement perçu qu’avec le temps tu n’as rien ménagé, avec la complicité de tes « adjoints », pour devenir « le plus important personnage de la Terre ».

Tous ceux qui t’ont quitté se sont mis à voir en toi un habile manipulateur; à cet égard, pour bien te couvrir tu prenais bien soin de nous enseigner que « tout le monde manipule tout le monde ». Ils ont fini par voir aussi, à cause de l’Ordre des Anges fait sur mesure pour te fournir en chair fraîche, un être profondément libidineux; l’un de ceux-là avait même osé t’écrire que tu es un « prédateur sexuel ». Il fallait le faire! Puis, ils se sont mis à voir en toi un chef qui faisait le contraire de ce qu’il prêchait. En outre concernant la jalousie et la fâcheuse manie qu’ont certains de vouloir s’approprier l’autre, comme tes enseignements en font part. Il a fallu que Sophie, ton épouse, étale la vérité face à des media pour qu’on te voit en pleine contradiction.

L’avantage de nommer sa remplaçante

Moi, je me suis mis progressivement à te percevoir lucidement comme celui qui s’est inventé une rencontre extraterrestre et qui a ensuite tout « tassé » et tout organisé pour en profiter d’une manière totalement vénale. Et en ce sens, l’épisode du « bébé cloné » Ève fut pour moi le plus révélateur. Pendant que certains voyaient en toi un habile publicitaire, et ce fut particulièrement le cas de certains media, moi je voyais de plus en plus en toi un homme qui cherchait à recueillir le profit qu’il avait initialement anticipé et qui cherchait à maquiller progressivement les choses afin de faire croire qu’il n’avait rien à voir avec CLONAID, la ” première compagnie de clonage au monde ” 4. Hélas pour toi, moi, j’ai vu de l’intérieur, au quotidien, dans l’accomplissement de mes mandats, sous la direction de certains de tes « évêques » - « guides de niveau 5 » 5 - que rien ne t’échappait et que tu étais la source principale identifiable (dans les courriels qui circulaient) de toutes les directives et de toutes les initiatives, que, par ailleurs, tu prenais bien soin de mettre à ton compte pour toujours paraître en être l’instigateur, même quand les idées venaient d’ailleurs.

Cela m’a même fait percevoir le peu de confiance que tu accordais à ceux que tu nommais à des fonctions ou des postes justement dits de confiance. « Comment donc, me disais-je alors, Brigitte Boisselier, nommément la responsable de CLONAID, aurait-elle pu échapper à l’incontournable enrôlement (je dirais aujourd’hui : « aliénation ») de son chef Raël, en se plaçant au dessus de lui ? Et pour des affaires qui pourraient substantiellement et même malencontreusement conditionner la prétendue mission de celui-ci? » Tout cela surtout après que tu eus annoncé publiquement, durant un stage d’été où j’étais présent, et où je t’ai entendu dire, abasourdi, qu’elle deviendra ta remplaçante. Une nouvelle que très peu de personnes pouvaient vraiment trouver rationnelle parce que d’autres, mieux préparés qu’elle, et ayant une expérience nettement plus concluante, en paraissaient plus dignes… Pauvre Daniel Chabot qui, jusqu’à ce moment avait été identifié dans des circonstances analogues comme le dauphin…

C’est donc durant cette période trouble que, pour moi, le vase a débordé. Ton insistance à vouloir te faire passer pour totalement étranger à l’essentiel de la direction du grand cinéma qui se faisait au niveau mondial autour du « clonage raélien », te faisait percevoir de plus en plus fourbe et mensonger à mes yeux. C’est ainsi que j’ai commencé par donner ma démission comme membre responsable des affaires légales, puis ensuite comme membre de ta structure de fonctionnement pour ne plus paraître être une caution à l’égard de quiconque pour les actes qui survenaient en haut lieu dans ton organisation. Cette démission me permettait alors de pouvoir espérer recouvrer ma totale liberté de parole et de pensée…

S’ériger en dogme

Mais cet état d’esprit de la part du subalterne que j’étais pour toi, te paraissait inconcevable et beaucoup de gens l’on compris quand tu as édicté 6 la règle à l’effet que pour continuer à croire aux Elohim, il fallait aussi croire à leur (prétendu) envoyé. Aux yeux de tes adeptes, tu venais de t’ériger en dogme. Tu venais de devenir un objet de croyance au même titre que certaines des facettes de ta prétendue révélation! Une sorte de Dieu le Fils! Et pourtant, les Elohim ont existé bien avant toi dans la… Bible! Depuis des siècles! Toi, par cet édit, tu ne faisais que chercher encore davantage à récupérer leur notoriété, à ton profit personnel! Et surtout, à protéger tes billes!

La complicité déléguée

Et quand j’ai essayé de faire voir à certains guides francophones des Amériques par un échange de courriels, qu’ils se faisaient complices de ton numéro de cirque, eux qui ne savaient rien, puisqu’il n’y avait que Brigitte Boisselier selon tes dires qui était sensée tout savoir à propos de CLONAID, ils ont tous fini, sauf très rare exception7, aveuglés par leur totale soumission à ta personne, par me souhaiter bonne chance, dans ma « nouvelle voie », disaient-ils. Et, ils ont tous continué à rester complices de ton stratagème pour pouvoir empocher éventuellement, au plan du clonage notamment, grâce au cadre de la mission que tu t’étais inventée. En considérant le clonage humain au même titre que n’importe laquelle autre invention brevetée! D’où leur usage de l’expression « les investisseurs de Clonaid… dont tu n’étais pas, évidemment!!!!!, sauf par le biais de ta « tirelire personnelle »; peut-être?

Le Dr Marc Rivard, ton responsable national des Affaires juridiques, qui s’était gardé en réserve, tout en étant en copie conforme, durant tout le temps desdits échanges de courriels, s’est mis à les prendre subitement très au sérieux à partir du moment où j’ai dit, en tombée de rideau, que la complicité dont je parlais était de portée légale… Il m’a alors, en faisant usage d’un « vous » très respectueux, demandé de ne plus communiquer avec lui, ni par courriel, ni par courrier, ni par téléphone, ni en personne… Je ne l’avais pourtant jamais su si accessible…!

Forcer le respect peut avoir des conséquences imprévisibles

Comme je continuais à dire que tu n’avais pas un comportement exemplaire, vint le moment où tu as demandé à Daniel Chabot, ton responsable planétaire des enseignements raëliens, de me passer le message par courriel que tu me donnais 24 heures pour m’excuser de te manquer de respect. Je fus d’abord estomaqué! Puis j’ai préparé une réponse en m’amusant (n’apprends-tu pas à tes ouailles qu’il faut savoir être fous?); je me rappelle très bien que j’ai énormément ri devant mon ordinateur, en écrivant à Daniel : « Il veut donc forcer mon respect. Mais pour continuer à être respecté, il faut d’abord s’assurer de rester respectable. Je suis peiné de constater que ce n’est pas le cas. » Pour moi, il était clair, qui qu’on soit, qu’on ne peut exiger le respect d’autrui qu’en faisant montre de celui que l’on peut soit-même accorder! J’avais ajouté que j’attendrais dorénavant l’excommunication que tu me réservais de toutes évidences. Et que ce faisant, tu passerais pour le dirigeant religieux le plus totalitaire de la Terre… En effet, excommunier quelqu’un parce qu’il dit de soi qu’on n’est pas exemplaire vue la fonction qu’on occupe, ça fait terriblement abusif! Et surtout très peu crédible. D’autant plus que, dans ton cas, les situations où cela s’appliquait existaient à profusion… Pensons seulement à la quantité astronomique de poussière que tu envoyais dans les assiettes des campeurs à l’heure où ils préparaient leur repas et que toi tu conduisais ta Jeep à 60 km/heures sur le chemin de terre pour te rendre à ta partie de pétanque… à l’autre bout du terrain. « Ah, c’est le prophète! », disaient-ils en te voyant passer! Quelle désolation!

Mon projet de réponse s’est rendu à toi je ne sais trop comment 8 cependant, même aujourd’hui encore, puisque je l’avais volontairement classé comme un brouillon à retravailler, une urgence m’appelant ailleurs. Cette réponse, peu importent la manière ou les circonstances où tu allais la recevoir, ne pouvait cependant pas être compatible avec l’aura de l’être ultra-important, dont tu t’étais enveloppé, que tu t’étais laissé fabriquer avec la complicité de tes « adjoints », dans l’allégresse du pouvoir que tu leur conférais. Gros ego oblige!

Une excommunication sans pré-avis

Tu as alors attendu que je me relève suffisamment de l’ACV que m’avait diagnostiqué un médecin, pour m’excommunier sans pré-avis, en faisant passer une petite annonce dans le Contact, l’organe officiel interne, no 273, p. 7. Elle disait : « ANNONCE DU MOUVEMENT RAËLIEN INTERNATIONAL. Annulation de TPC (Transmission du Plan cellulaire). À compter d’aujourd’hui, 26 mai 59 a,H. à 15h, heure canadienne, l’annulation de la TPC de Jean Roland Dussault (Québec) est officielle et irrévocable. » Autrement dit, l’annulation éternelle d’un baptême reçu consciemment, il faut le faire! Il aura sûrement fallu que cette nouvelle situation fasse démesurément mal à ton orgueil pour que tu pontifies ainsi dans l’irrévocabilité! Alors que « sept ans » de suspension avec demande expresse de réintégration sont la règle usuelle dans ton organisation! Et malgré que, dans le passé tu as dénoncé l’acte d’excommunication pratiqué par une autre Église. En effet, ne reprochais-tu pas à « l’Église » l’usage de l’excommunication en écrivant dans ton premier livre (pp. 107-108; p. 76 dans la version téléchargeable) : « L’Église (…), c’est elle qui projette des plans, (…) pour faire en sorte que ceux qui ne peuvent pas comprendre, ou n’osent pas comprendre, restent fidèles à elle dans la peur du ” péché “, d’excommunication… » Et tu ajoutais : « … et autres fadaises ». Oh combien ton organisation s’était mise à ressembler à ce que tu dénonçais! Cela n’a donc pas empêché que tu « projettes des plans » en m’appliquant ladite « fadaise » très allègrement. Parce que, selon toi, je ne voulais pas ou n’osais pas comprendre tes fourberies…!

Cela se passait le 26 mai 2005.

Retrouver sa totale liberté de penser

Après cette excommunication qui ne pouvait être plus libératrice, je me suis senti les coudées franches pour fouiller plus en profondeur le « dossier Claude Vorilhon »; pour continuer, à cette fin, là où j’avais arrêté ma recherche avant de me laisser « conscrire » en 1986; c’est à dire, au verset 10 de Sophonie I 9, cet obscur livre si peu souvent cité de La Bible, dans sa deuxième partie de l’Ancien testament, que tu as récupéré avec une fourberie inégalée pour nous mentir effrontément et ainsi nous imposer ton imposture.

Pour continuer ma recherche, je « bénissais le ciel » de m’être procuré la volumineuse Bible de la Pléiade dont tu conseillais l’achat à tes fidèles, à l’instar de Jean Sendy… « dans » l’ère du Verseau 10. Et c’est ainsi que je me suis gratifié de la preuve que tu es un imposteur. D’où mon blogue qui était le moyen le plus expéditif que j’aie trouvé pour le dire à ceux qui ont soif de cette vérité qui te concerne, toi et tes mensonges. Quand on a l’opportunité d’apprendre que quelqu’un ment effrontément, et que c’est d’intérêt général, on ne se doit pas d’attendre 20 ans pour en faire bénéficier autrui. Sinon, progressivement on se fait irrévocablement complice du menteur. Et on perd alors toute crédibilité pour en parler, peu importe les motifs qui peuvent nous guider. Ce que je ne voudrais pour rien au monde qu’il m’arrive. Celui qui prendrait un tel risque ferait preuve de peu de niveau de conscience…

L’esprit revanchard conjugué à la menace

J’ai compris - et permets-moi cette longue parenthèse - que ton organisation est capable d’un formidable esprit revanchard quand Claire Labrie, une exraëlienne, a fait parvenir à 3000 raëliens dans le monde les fruits de sa recherche qui démontrait que tu te faisais faussement passer pour « le Maitreya ». Ton responsable juridique planétaire de l’époque (et donc pas n’importe qui), Léon Mellul, s’est alors permis d’envoyer à tous les raëliens par le biais du Contact no 334, p. 9, une invitation à faire du trouble à cette exraëlienne (« …qui j’en suis sûr la dérangera », disait-il à la suite de ses suggestions), à cette exraélienne, dis-je, qui, d’une manière intègre, ne faisait qu’exercer son droit à la libre expression après 25 ans de loyaux services dans ton organisation. C’est d’ailleurs le même droit que j’exerce maintenant par le déploiement de mon blogue. Mais, je ne me fais pas d’illusion : il se trouvera sans doute un autre « raëlien plein d’amour » pour me menacer de la même manière, à moins qu’il s’agisse du même personnage raëlien.

N’était-ce pas d’ailleurs le même M. Mellul qui avait menacé formellement une autre exraélienne, qu’il soupçonnait de se préparer à écrire un livre, de lui faire vider son compte de banque en frais d’avocats si elle osait parler?11 La faiblesse des « adjoints » des chefs peut parfois prendre l’aspect de bien surprenantes manifestations!

Quand l’exemple de la menace vient de haut

Mais faut-il vraiment s’en surprendre? N’est-ce pas toi qui donnait le pire des exemples de menace quand, dans ton second livre (p. 143, p. 198 dans la version téléchargeable) tu as fait dire aux extraterrestres, et cela est appelé discrètement « la menace » dans ton organisation, que des interventions malveillantes pourraient venir d’en haut. « …sans que rien ne paraisse être dû à quelque chose venu d’en haut, maladies, ennuis familiaux, professionnels, sentimentaux et autres envahiront leur existence terrestre en attendant la punition éternelle», écrivais-tu. Et tu ajoutais : « Et ceux qui agissent contre le Guide des Guides (NDLA : comprendre Claude Vorilhon alias Raël) et essaient de l’empêcher de mener à bien sa mission ou qui le côtoient pour semer la discorde parmi ceux qui le suivent verront également leur vie devenir un enfer et ils sauront pourquoi. » Ce comportement de ta part était parfaitement odieux.

De plus, sans t’en rendre compte probablement, en écrivant « …sans que rien ne paraisse être dû à quelque chose venu d’en haut… », tu donnais des Extraterrestres une image de gens rancuniers, hypocrites, sans compassion et incapables de pardonner. Dès le début de ta prétendue mission, tu avais déjà vu l’arme machiavélique à utiliser pour te débarrasser de ceux qui remettraient en question ton comportement non exemplaire. Mais, tu n’avais pas prévu cependant que ce pourrait être ton propre comportement qui pourrait provoquer une réaction à l’encontre de ta prétendue mission.

Récidive d’un faux prophète

Tu as récidivé quand tu as annoncé que les Elohim puniraient les Coréens… (Contact, no 307) “Je prophétise que, tel que décrit dans les Messages de nos Créateurs, les Élohim, la punition des Élohim continuera de frapper la Corée et les dirigeants coréens avec de nombreux nouveaux scandales à venir, et des catastrophes naturelles et inexplicables.”, disais-tu. Et tu t’es contredit ensuite, pris dans tes fourberies de faux prophète, en disant qu’on avait mal compris et que les Elohim ne puniraient pas eux-mêmes (Contact no 309) « Toutes ces punitions ne peuvent être dues qu’à des responsabilités humaines. Aucune ne viendra des Élohim. », disais-tu pour corriger.

Alors donc, pourquoi avais-tu annoncé une punition des Elohim aux Coréens si finalement, ils n’interviendront pas avec une telle mauvaise intention? Comment pouvais-tu d’abord dire : « La Corée punie par les Elohim » et dire plus tard : « Aucune (punition) ne viendra des Élohim. » ? Tout simplement pour manipuler… et avoir l’air menaçant… toi-même. Mais que valent les menaces d’une « mouche du coche » ? Une fois de plus, tu faisais passer les Elohim pour des hypocrites…

Et cette fois encore, ta rancune t’avait fait faire une erreur… On avait compris que tu en voulais aux Coréens pour avoir fait de toi une persona non grata chez eux…. Ton approche comportait si peu de subtilité!

Quand on prend conscience du fait que toutes ces choses furent essentiellement les initiatives d’un imposteur, on n’est pas surpris de ta manière fourbe de gérer ton organisation à tous les niveaux et de te voir essayer de t’avantager personnellement comme ce fut le cas pour UFOLAND. J’y reviendrai plus tard.

*

Invitation à une lecture autonome et fructueuse

Je t’annonce donc que mon blogue personnel portera sur toi et ton imposture. Ne te contente pas de demander à un de tes « adjoints » de te faire un rapport sur son contenu. Car tu risques d’avoir ainsi une très mauvaise idée du contenu. Cela pourrait alors t’amener à faire des déclarations mal fondées, et possiblement folichonnes. Fais usage d’un peu de l’immense temps que tu passes a jouir des jeux vidéos disponibles sur Internet, pour me lire et pour te voir dans le formidable miroir, conformément à tes enseignements, que ces écrits pourraient constituer pour toi.

Cela pourrait te donner des idées quant à une manière honnête de répondre au contenu de mes dossiers et à celui de Claire concernant sa recherche à propos du « Maitreya », dont tu as confirmé la thèse en ne la contredisant pas. Ça te changera de ton habitude de traiter d’imbéciles, de cons, de stupides tous ceux qui ne pensent pas comme toi.

La science récupérée

Tu pourras en profiter pour rajuster ta vision de ta relation avec le reste du monde… Par exemple, tu te revendiques constamment de la science. Mais tu auras sans doute été la plus grande nuisance de l’humanité au développement des connaissances scientifiques selon la méthode scientifique, notamment, sous des apparences d’encouragement à l’intérêt scientifique (que tu as constamment cherché à récupérer à ton profit, dans tes livres dont Oui au clonage) et notamment via le concept de raël-science 12, ce véhicule d’information à tes membres particulièrement, que tu as fait aménager dans le but de départager ce qui est officiellement reconnu par le chef des raëliens de ce qui n’est pas son credo. Afin que ces derniers sachent bien quoi penser… sur le plan scientifique!!!

De la même manière, tu as réussi à faire déplacer vers ta personne l’intérêt de plus en plus généralisé pour l’ufologie (l’exposition UFOLAND en était la plus illustre démonstration) en lui jouxtant une croyance - voulue religieuse par surcroît - dans ce domaine où la science pouvait encore jouer un immense rôle : celui de la preuve (aucunement démontrée par ta prétendue révélation) de plus en plus appuyée sur de très nombreux témoignages de l’existence des extraterrestres et de leur déplacement dans l’univers de même que du rôle qu’ils ont pu y jouer dans l’histoire de l’implantation de la vie.

Un concept sacrifié à une résidence gratuite

Allons au delà de la très courte parenthèse à propos d’UFOLAND que j’ai faite un peu plus haut. En faisant miroiter à tes membres lors d’une « première pelletée de terre » en fin des années 1980, qu’une « ambassade miniature » serait construite à « Valcourt », qui logerait évidemment une exposition (qu’on appellera plus tard UFOLAND), tu as réussi à te faire fournir facilement une résidence gratuite à même les argents provenant des raëliens. Tu n’as eut qu’à faire annuler le projet initial d’une « ambassade miniature » au profit du complexe à condos que tes adjoints n’arrivaient pas à rentabiliser, et dans lequel ils t’ont aménagé, à grands frais pour les autres évidemment, le condo central, le plus luxueux, dans lequel tu as résidé gratuitement pendant plusieurs années.

Le résultat fut donc que UFOLAND fut aménagé dans ledit complexe à condos au détriment d’une rentabilité qui aurait été nettement plus certaine dans le concept original, étant donné que, considéré sous un angle touristique utile, le projet se situait « irréalistement » à plusieurs kilomètres de Montréal, ou de Sherbrooke, si on veut. Il s’imposait donc que cela devienne un projet extrêmement attrayant. Ayant donc peu de potentiel à se mettre sous la dent, on est allé jusqu’à croire que la toiture dudit complexe à condos, si elle pouvait rappeler quelque peu une soucoupe volante, deviendrait un objet d’attraction assez « griffé » pour attirer les « touristes de Montréal ». Mais cette forme « soucoupesque », c’est grâce à un découpage en courbe du mur arrière de l’édifice et avec un peu d’imagination qu’on pouvait l’apercevoir. Très nettement insuffisant, cependant!

L’exposition d’UFOLAND a alors fonctionné à pertes pendant environ 7 années et a dû tirer sa révérence en 2003 tout simplement parce qu’il relevait carrément d’une erreur de stratégie initiale conjuguée à une vénalité débordante du chef fondateur. Les visites à répétitions des mêmes raëliens durant les « stages d’été de Valcourt » n’ont jamais pu à eux seuls en assurer la rentabilité. Et mêmes les affiches touristiques gouvernementales, des environs d’UFOLAND, payées à gros prix par la corporation d’UFOLAND, n’ont jamais pu réussir à sauver ton « dada » de la fermeture… Ils ont plutôt servi à en majorer le déficit…

« N’oublie pas les artistes », nous disais-tu

Mais alors, quel amateurisme! Cela rappelle une autre des bâtisses des Jardins du Prophète (que certains ont surnommée la « peanut » à cause de sa forme « arachidoïdale ») dont les plans avaient été dessinés par un adjoint-artiste-peintre raëlien que tu connais très bien puisqu’il a été ton adjoint très dévoué. Il avait oublié de prévoir un bloc sanitaire au moment de la confection des plans. Après que la construction fut terminée, le Conseil d’administration fantoche des Jardins du Prophète, la corporation officiellement responsable qui reçoit toutes tes commandes par le biais d’un guide de niveau 5, en a vu toute l’horreur. Des travaux faits à rebours pour fournir des toilettes aux stagiaires ont donc alors inutilement coûté très cher.

Il était loin d’être évident qu’on pourrait écouler plus de 10 des condos de ce complexe construit dans la campagne de Valcourt. Cela ne pouvait intéresser que des raëliens vu la controverse qui accompagnait l’historique des lieux. Et même là, peu de raëliens pouvaient se montrer intéresser vu le nombre de kilomètres qu’ils auraient eu à se « taper » régulièrement pour vaquer à leurs occupations. Mais combien de tes adjoints étaient prêts à te contredire là-dessus? Aucun, car, si tu disais que ça allait être rentable, ça ne pouvait qu’être vrai!

Une grogne étouffée

Tes désirs personnels tenant finalement lieu d’études de faisabilité, faut-il se surprendre des résultats? Pour le bénéfice d’un vrai prophète, cette approche eut peut-être pu paraître acceptable, la mythologie aidant, mais dans le cadre d’une imposture démontrée, cela s’avèrera maintenant complètement inacceptable et paraîtra relever de l’escroquerie.

Grâce aux interventions de tes éminences grises, tu avais réussi à faire étouffer la grogne qu’avaient soulevée les coûts désastreux du complexe à condos d’UFOLAND, que Richard Baril13 avait tenté de faire ressortir auprès de plusieurs centaines de raëliens dans le monde entier par l’envoi dit d’un « poème »; la grogne s’est tue mais elle n’a pas fait disparaître pour autant les erreurs qui ont été faites sous ta gouverne et sous l’empire de ta vénale recherche d’un logement gratuit. Ni leurs conséquences, non plus.

La tentative de vente du complexe d’UFOLAND il y a plusieurs mois n’a pas donné ce résultat non plus. Et je ne parle pas ici de ce que cachent les parois de ciment qui recouvrent les ballots de foin qui ont servi de matériau de base et qui sont restés si longtemps à découvert… et dont le résultat à long terme est que le complexe est devenu à toutes fins pratiques invendables sans les rebondissements possibles dus aux failles déjà apparentes que la télé de Quatre-Saisons (TQS) a montrées.

Et si c’est finalement le cas, comment le Mouvement raëlien international (MRI) récupérera-t-il le million cinq cents mille dollars, chiffre que tu as toi-même avancé à Richard Baril, de l’avoir du MRI que tu as fait injecter dans la construction de ce complexe à condos à cause des dépassements de coûts exorbitants dus à une insouciance que tu as laissé s’installer, et finalement pour te fournir ultimement un logement gratuit?

Choisir le « modèle de luxe »

Tout ce désastre découle très directement de tes choix de faux prophète. L’ « humble messager » que tu te prétendais être au début aurait pu choisir de vivre dans un modeste logement, grâce un modeste loyer payé par son « église », comme c’est le cas de plusieurs dirigeants de petits groupes religieux. Cela serait resté conséquent avec tes dénonciations de l’opulence que tu prétendais être le cadre de vie des dirigeants de l’Église catholique… Te rappelles-tu avoir écrit dans ton premier livre: « Comment osent-ils, (…) se prélasser dans la fortune et le luxe du Vatican…? » ? Et plus loin, d’avoir ajouté : « Comment l’Église ose-t-elle accabler les hommes (,,,) parler de bonté en vivant dans l’opulence du Vatican (…)? (p. 112, pp. 79-80 dans la version téléchargeable).

Qu’as-tu fais, toi? Le contraire : tu as choisi le « modèle de luxe ». Voilà bien une expression que tu entends bien, car les voitures, c’est bien ton fort. Or, c’est le choix que tu as fait progressivement avec toutes les conséquences que cela a comporté sur la crédibilité de ta prétendue mission. Tu t’es ainsi rendu suspect. Tu as finalement réussi à faire triompher le principe à l’effet qu’un prophète a aussi le droit de s’enrichir. Et voilà qui rejoignait tes attentes initiales : une révélation éventuellement lucrative, pour faux prophète.

Tu ajoutais, et permets-moi cette parenthèse devenue vraiment loufoque : « … se faire appeler mon père, éminence ou votre sainteté… » en en parlant comme d’une chose à éviter, toi qui as insisté pour qu’on t’appelle « sa sainteté Raël ». Voilà pourquoi les raëliens en étaient si gênés!

*

Et je ne parlerai pas ici des entourloupettes que le Conseil d’administration des Jardins du Prophète (instigateur officiel d’UFOLAND) a dû faire pour donner à la corporation les propriétés légales qui allaient lui permettre de vendre le complexe, sachant qu’il s’agissait d’une corporation à buts non lucratifs… dont l’assemblée générale avait été abolie pendant plusieurs années, suite au désastre financier survenu lors de la construction du complexe à condos, pour faire cesser la grogne. Cela fournira un succulent compte-rendu pour l’un des dossiers de mon blogue.

*

Prétention à l’unicité de la représentation extraterrestre

Tu t’es prétendu et tu continues à te prétendre le seul contacté des Elohim sur Terre, eux qui en ont eu des dizaines avant toi (comme on le voit dans la Bible) même si tes prétentions ne tenaient pas la route à côté des milliers de témoignages recueillis. Tu continues donc honteusement à faire croire que tu es le seul détenteur de la vérité… extraterrestre. Et dire que tu as une immense propension à voir de l’obscurantisme chez ceux qui ne pensent pas comme toi!

Mais tout cela deviendra tellement risible quand on prendra connaissance des démonstrations des différents dossiers de mon blogue à l’effet que tu es un imposteur. Et on se rendra compte qu’il y a une différence de situation entre un prophète qu’il faut loger dignement et un faux prophète qui cherche à se faire loger gratuitement. C’est cela qui finira par ressortir.

Deviner ta réaction

Poussons la folie un peu plus loin. Et revenons au lancement de mon blogue intitulé L’imposture de Raël. Permets-moi d’essayer de deviner quel comportement tu développeras face au contenu de mon blogue. Pourquoi cette question? diras-tu. Parce que c’est la question que tout le monde se pose quand quelqu’un ose te critiquer publiquement. Davantage donc si on cherche à te démasquer. Deux réalités te guideront : tes 13 000 à 15 000 membres au maximum dans le monde14 et le grand public.

D’abord les premiers. Tu as pris l’habitude, devant la critique d’anciens membres et de certains auteurs, de préserver ton image en disant à tes fidèles que tu songes à poursuivre ceux qui osent s’en prendre à ta réputation. Mais plus la critique est proche de la vérité, moins tu poursuis… malgré les annonces d’intention en ce sens. Mais cette seule menace d’harcèlement judiciaire a pour effet aux yeux de tes membres de les conforter dans leur certitude que c’est toujours toi qui a raison. Et il n’y a que cela d’important. J’aurai donc droit au même scénario.

Et les seconds? Tes conseillers identifieront à ta demande, ce qui paraît le moins crédible dans ce que j’aurai écrit et ce sera la cible à identifier au grand public afin de le divertir par rapport au plus important. Tout comme tu avais diverti tout le monde en focalisant pendant des mois sur la banale déclaration de Pauline Marois qui parlait de toi en utilisant l’expression « … fou à lier ». Mais j’ai fini par comprendre que si tu t’en prenais à elle par rancune, tu le faisais aussi pour faire oublier ta très mauvaise performance à l’émission Tout le monde en parle où tu avais troqué ta prétendue religion d’amour pour la très désuète loi du talion. « Si vous me touchez, je vous touche », avais-tu rétorqué à Serge Chapleau… qui avait alors trouvé ton talon d’Achille…

Et tu commenceras des procédures que je connais, car je les ai utilisées in extenso contre La Presse et un de ses journalistes dans une cause qui s’est terminée par un arrangement hors-cour.

Contrebalancer l’usage fourbe de l’argent des adeptes

Mais il se trouvera dorénavant des centaines de personnes prêtes à investir dans une action judiciaire pour aller au bout des choses face à un imposteur, le faux prophète Vorilhon, qui utilise systématiquement, au niveau national comme au niveau international (parfois une moitié à un niveau et une autre à l’autre niveau) l’argent qu’il soutire à ses membres depuis 35 ans (prétendument pour la construction, non encore initiée, d’une résidence pour extraterrestre) pour défrayer des causes en justice qui n’ont que pour but d’éblouir ses membres et d’obtenir ultimement des entrées de fonds personnalisés en guise de cerise sur le sundae. Et encore que ces dépenses sont inutiles la plupart du temps; en effet, tu perds toutes tes causes, sauf exception, celle qui confirme la règle. Ce qui est bien déprimant pour la clientèle que tu cherches à fidéliser…

Mais, pour la première fois, c’est toute ton imposture qui pourra être mise sur la table d’un Tribunal… parce que quelqu’un en aura la détermination et parce que le moyen à prendre se sera imposé de lui-même.

*

La réponse reçue et son impact

Cela dit, et dans le même ordre d’idée, revenons à ma lettre de mise en demeure du 10 juillet 2005 que, il faut bien le rappeler, je te faisais parvenir à toi personnellement en tant que président du MRI, qui est de niveau international comme son nom l’indique. Contrairement à ce que j’étais en droit d’attendre normalement, c’est ton responsable des affaires légales au niveau national qui m’a répondu. Admets que cela était parfaitement incongru et irresponsable. La réponse, si tu avais tenu à ne pas te déresponsabiliser, aurait dû venir d’un de tes adjoints au niveau international, [j’ai accepté aimablement le 1 décembre 2011 d’enlever à sa demande le nom de cet adjoint qui a démissionné pour ne plus être identifié à cette organisation pour des raisons professionnelles]. Il ne suffit pas de vouloir être honnête intellectuellement. Il faut en avoir toutes les apparences, pour évoquer un sage principe de fonctionnement de la politique québécoise. Et cela doit être tout aussi valable au plan des finances du Mouvement raëlien car il s’agit de choses qui se sont orientées sous ta gouverne tout en haut de la hiérarchie raëlienne et qui ont été évoquées formellement dans des statuts concoctés de façon à cacher toute une réalité à tes adeptes, comme on le verra dans le blogue au dossier SA TIRELIRE PERSONNELLE.

Et que disait cette réponse (datée du 28 juillet 2006) signée « Véronique Rhodet pour Marc Rivard » qu’on retrouvera avec les commentaires appropriés dans mon blogue au dossier « Retour de dons refusé » ? Que « … le Mouvement raëlien international (MRI) est une association fondée sous juridiction suisse… » et que « … la loi suisse interdit à toute association de rembourser les sommes versées par ses membres. » Cette façon de faire a donc démontré que tu abuses de la double juridiction nationale / internationale et qu’il faudra plus que des vœux pieux et des actions isolées pour obtenir justice de la part de l’organisation que tu diriges. Quand une démarche visant réparation commence par une démonstration d’une aussi grande mauvaise foi, la relation devient rapidement difficile… et finit par exiger des moyens exceptionnels.Crois bien que tout cela m’a alors fournie cette détermination dont je parlais plus haut. Et je peux la mettre à profit maintenant que ma santé s’est substantiellement améliorée! Il n’y a que le vieillissement que je ne saurai jamais guérir.Un regret!

Je n’ai qu’un seul véritable regret dans ma vie : c’est d’avoir eu confiance en toi suffisamment pour devoir dire aujourd’hui que j’ai souffert d’une aliénation importante, au sens où le disait Hegel, en contribuant, sans en avoir eu suffisamment conscience, à faire circuler autour de moi ce que je ne savais pas encore être le fruit d’une imposture. Il n’est heureusement jamais trop tard pour faire amende honorable.

À très bientôt.

« À demain dans l’ambassade! » 15

Roland Dussault,

Libéré de l’organisation raëlienne depuis l’an 2005.

__________

Notes de bas de page

1 Selon l’astrologue québécoise, Andrée D’amour, à la radio en 2005, c’est en 2008 que la Terre va passer de l’ère des Poissons à l’ère du Verseau. Les cartes du ciel qu’utilisent les astrologues sont vieilles de 2 millénaires, comme si cela relevait d’une réalité statique. Ces cartes ne se sont pas adaptées aux changements provoqués par le phénomène de la précession des équinoxes, ce qui explique leur vétusté.

Pour ce qui est du point de vue scientifique (celui des astronomes), la constatation est encore plus désastreuse pour Claude Vorilhon, l’imposteur, dont la naissance est censée être porteuse (« fère ») de lumière (« lux ») extraterrestre (donc « lucifère »). Mes dossiers démontreront qu’il a triché sur ce plan.

2 « Je suis un rancunier », disait Claude Vorilhon au journal suisse Le Matin tel qu’il le rapportait le 11 mars 2007. Pauline Marois, pour le bénéfice des lecteurs outre atlantique, est cette femme devenue chef du Parti québécois, Parti souverainiste, après qu’elle ait eu l’occasion d’affronter Claude Vorilhon alias Raël sur le plateau de l’émission Tout le monde en parle sur les ondes de Radio-Canada, ce qui lui avait valu d’être interviewée par une chroniqueuse à qui elle avait dit que Raël était « fou à lier ». Ce dernier et ses fans ont constamment monté des scénarios pour le lui faire payer politiquement.

3 Lichetenstein : État d’Europe (principauté) situé entre la Suisse et l’Autriche. Il se caractérise, sur le plan financier, par les facilités qu’il offre d’y faire des affaires dans la plus grande discrétion possible. On y reviendra dans le dossier traitant de la Fondation raëlienne.

4 « Première compagnie de clonage… » C’est bien ce que disait la banderole derrière Claude Vorilhon et certaines de ses « futures » mères porteuses à la conférence de presse de Montréal en septembre 2000.

5 Les « Guides de niveau 5 » selon une structure copiée sur la hiérarchie catholique, sont tous nommés par Claude Vorilhon alias Raël. Ils sont par définition les plus serviles des raëliens et donc les plus complices des velléités du fondateur.

6 Édicter. Verbe correspondant à « édit ». Édit : « Acte législatif émanant du roi », selon Larousse.

7 Je m’excuse auprès des « adjoints » de Claude Vorilhon, qui risquent de devenir victimes d’une chasse aux sorcières interne à la suite de cette confidence…

8 Cela avait été dit dans un courriel que j’ai écris, mais que je n’ai jamais envoyé à quelque autorité que ce soit de l’organisation de Claude Vorilhon. Je l’avais tout simplement mis de côté dans ce qu’on appelle le « brouillon » dans les programmes informatiques de gestion des courriels, dans le but de revenir sur la forme, pour être plus respectueux…!!!

9 Sophonie est un livre de la Bible qui sera au cœur de ma preuve d’imposture de la part de Claude Vorilhon.

10 Jean Sendy, L’ère du Verseau, pp. 17, 188 et 279 de la réédition dans la collection J’ai lu. Vs : Claude Vorilhon, Le livre qui dit la vérité, p. 156, édition de la Fondation raëlienne, 1974.

11 En effet, durant la vague de démissions survenue en Floride en 2005, Léon Mellul, le responsable planétaire des affaires légales du Mouvement raëlien, envoyait à une raëlienne qui s’apprêtait manifestement à tirer sa révérence, le courriel suivant : « You better have a couple of good lawyers and a big bank account baby, because I will drain you until your last penny :-)) Think well before making the slight move, it’s going to be a long and expensive war for you ;-)” [Traduction libre : Tu es mieux d’avoir une couple de bons avocats et un gros compte en banque, bébé, parce que je vais te siphonner jusqu’à ton dernier sous. Penses-y bien avant de faire la moindre action, ça va être une longue et dispendieuse guerre pour toi.]

12 Raël-science est un véhicule informatique circulant sur Internet, par lequel toutes les nouveautés scientifiques (découvertes, réussites, hypothèses, dénonciations, etc) sont envoyées aux raëliens, très souvent accompagnées d’une remarque pontifiante du chef. La seule existence de l’expression « raël-science » est un signe de mégalomanie avancée. Grâce à tout ce que le chef raëlien fait parvenir aux fidèles de son organisation dans le cadre de « raël-science », les raëliens identifient le fondateur à tout ce qui est nouveauté scientifique; au point que certains de ceux-là sont même allés jusqu’à penser que Claude Vorilhon est l’instigateur de la notion de nanotechnologie!!!

13 Un million et demi $ Cette information est fourni par l’imposteur et provient de l’enregistrement d’une conversation entre Claude Vorilhon alias Raël, à son insu, et Richard Baril, transcrite in extenso dans le livre de Martin Bisaillon, RAËL Enquête sur le Mouvement raëlien, Les Intouchables, p. 181.

14 Un dossier de mon blogue démontrera que le mouvement raëlien ne compte qu’un maximun de 15 000 membres, et non pas un nombre de 65 000 comme le prétend Claude Vorilhon alias Raël maintenant, au moment de la publication de cette note.

15 « À demain dans l’ambassade » : pourquoi ne pas s’amuser encore en terminant par cette litote. Pendant les premières années du message, les raëliens se quittaient en employant cette expression. Mais il y a belle lurette qu’ils ne l’utilisent plus à propos de ladite « ambassade », cette résidence dont la construction pour laquelle la cueillette de fonds permanente se faisait et continue à se faire sans que quelque travaux que ce soit ne se soient véritablement réalisés, malgré que des visées publicitaires utiles auraient dû en amener un sérieux début de construction, ne serait-ce que pour répondre aux prétendues demandes des Elohim.